La Charte des bonnes pratiques de l’audioprothésiste Indépendant

1 – La détection gratuite des troubles auditifs

Votre audioprothésiste vous propose de réaliser gratuitement des mesures de votre audition afin d’estimer s’il y a une anomalie, et, le cas échéant, la nécessité de consulter un médecin ORL (liste des ORL proches de chez vous). Ce dépistage, non médical, ne constitue pas un diagnostic.

Le médecin ORL est le seul habilité à procéder à l’ensemble des examens cliniques en vue d’établir un diagnostic et un choix de traitement (médicaments, chirurgie ou appareillage auditif)

2 – Une communication responsable

Votre audioprothésiste s’engage à communiquer sur sa prestation de service par une informations responsable respectant l’éthique et la transparence.

L’adaptation d’aides auditives est une prestation de santé, prescrite par un médecin et réalisée par un professionnel de santé diplômé. Les aides auditives ne sont pas des biens de consommation.

3 – Des explications adaptées

Votre audioprothésiste s’engage à passer avec vous le temps nécessaire pour vous expliquer les résultats et les implications dans votre vie actuelle, après avoir réalisé le bilan prothétique (audiométrie tonale et vocale, mesure des seuils d’inconfort, audiométrie vocale dans le bruit).

De même, il vous informera avec précisions des solutions auditives les mieux adaptées à votre audition, et des résultats et limites que vous pouvez en attendre.

4 – Un choix de solutions abordables

Votre audioprothésiste s’engage à proposer, à chaque fois que cela est techniquement possible, plusieurs solutions auditives de niveaux technologiques différents, afin de vous aider dans votre choix. Les bénéficiaires de la CMU-C peuvent en outre bénéficier d’une proposition entièrement prise en charge.

Le choix d’une solution auditive est généralement un compromis entre la performance de l’aide auditive, les besoins liés à l’environnement sonore et le reste à charge financier du patient.

5 – Un devis clair et détaillé

Votre audioprothésiste s’engage à fournir, avant toute acquisition, un devis normalisé (conforme à l’arrêté du 31 octobre 2008) détaillant notamment :

  • Le modèle d’aide auditive et sa valeur unitaire
  • La prestation d’adaptation et de suivi associée, sa valeur et son contenu
  • La durée de garantie

6 – L’accessibilité aux lieux publics avec la boucle magnétique/ communication sans fil.

Votre audioprothésiste s’engage à proposer systématiquement une solution auditive compatible avec cette technologie aux personnes présentant un déficit auditif d’au moins 60 dB (calculés selon les normes du BIAP*) afin de faciliter la participation aux activités sociales et culturelles.

La boucle d’induction magnétique et/ou les systèmes de connexion Bluetooth sont des moyens économiques e efficaces de transmettre, sans fil, un signal sonore directement aux aides auditives. Ils permettent une meilleure compréhension de la parole dans les espaces publics équipés, au téléphone et à la télévision.

7 – Un essai préalable

Votre audioprothésiste vous propose d’essayer les aides auditives chez vous, dans votre environnement quotidien et SANS engagement, pendant 1 mois avant votre décision d’acquisition.

En cas de non achat, des frais de retour (50€ / appareil) vous seront demandés.

8 – Un suivi régulier et illimité

Votre audioprothésiste vous garantit une prestation de suivi pendant TOUTE la durée de vie de votre appareillage auditif. Cette prestation n’est limitée ni dans le temps ni en nombre de rendez-vous.

Les aides auditives sont quant à elles garanties 4 ans par le constructeur contre les pannes (pièces et main d’œuvre) et vices cachés dans le cadre d’une utilisation conforme à ses recommandations.

9 – Un suivi assuré en cas de déménagement

Votre audioprothésiste vous propose, en cas de déménagement, les coordonnées d’un confrère, proche de votre nouveau domicile, susceptible d’assurer le suivi de l’appareillage.

10 – Un accompagnement pour les démarches administratives – Tiers-payant

Votre audioprothésiste s’engage à vous informer sur l’ensemble des démarches administratives et recherches de financement possibles (MDPH, AGEFIPH…) afin que vous puissiez bénéficier des meilleures conditions de prise en charge financière de vos aides auditives, y compris pour les remboursements de l’assurance maladie et de votre complémentaire santé. A ce sujet, nous vous proposons le tiers-payant afin de vous éviter de faire l’avance des frais de prise en charge.

(*BIAP : Bureau International d’Audiophon